Thomas Piketty – « paresse intellectuelle »

(Le Capital au XXIème siècle – page 18 de la 1ère édition du Seuil)
« En l’absence de sources, de méthodes et de concepts précisément définis, il est possible de dire tout et son contraire. Pour certains, les inégalités sont toujours croissantes, et le monde toujours plus injuste, par définition. Pour d’autres, les inégalités sont naturellement décroissantes, ou bien spontanément harmonieuses, et surtout rien ne doit être fait qui risquerait de perturber cet heureux équilibre. Face à ce dialogue de sourds, où chaque camp justifie souvent sa propre paresse intellectuelle par celle du camp d’en face, il existe un rôle pour une démarche de recherche systématique et méthodique – à défaut d’être pleinement scientifique. L’analyse savante ne mettra jamais fin aux violents conflits politiques suscités par les inégalités. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *